Union Nationale Lycéenne (UNL) de l'Isère

Structure

Syndicat des lycéens

L’Union nationale lycéenne (UNL) est un syndicat lycéen français créé en 1994. Elle se donne pour but de « rassemble[r] tous les lycéens, quelles que soient leurs idées philosophiques, politiques ou leurs croyances, qui souhaitent défendre leurs intérêts communs pour l'émergence d'une société juste et démocratique ». Le syndicat compte 8000 adhérents, et est autant implanté dans les lycées d'enseignement général et technologiques que dans les lycées professionnels, les lycées agricoles, ou les classes préparatoires. L'UNL est un syndicat progressiste, elle appuie son action à la fois sur l'organisation de mobilisations (pétitions, grèves, manifestations, occupations...) et sur l'utilisation d'espaces de discussion et de proposition comme les instances de la démocratie lycéenne.

En Isère, l'UNL est implantée dans plusieurs lycées, avec des comités lycéens. Tous les adhérents UNL d’un même lycée sont regroupés à l’intérieur d’un Comité et les adhérents d’un département dans une Fédération départementale.

Un syndicat est un groupement de personnes ayant pour objectif la défense d’un intérêt commun, en général l’intérêt de salarié·e·s. Ils sont en général structurés autour d’une profession (ou d’un statut), ou d’un territoire (plateforme industrielle, département). Les actions organisées peuvent-être locales (organisation de grèves, négociations d’entreprise…) ou de plus grande envergure (manifestation, grève générale, négociations politiques…) et visent à défendre l’intérêt des personnes qu’ils représentent, par l’instauration d’un rapport de force lorsque cela est nécessaire.

Coordonnées

http://unl38.unblog.fr/