Groupe local d'observation de l'OIP

Structure

Antenne grenobloise de l'Observatoire international des prisons

Association loi 1901

« Considérant que l'emprisonnement est une atteinte à la dignité de la personne, l'OIP agit pour la défense des droits fondamentaux et des libertés individuelles des personnes détenues ».
 
L'Observatoire international des prisons (OIP) est né en 1990 à Lyon (France) avec pour but de promouvoir, partout dans le monde, le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes incarcérées au regard des instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme. L'OIP est une association qui s'est organisée progressivement en délégations régionales et sections nationales.
 L'Observatoire cherche à médiatiser les dysfonctionnements du service pénitentiaire et interpelle les autorités concernées sur ces manquements au droit. En donnant la plus large publicité à tout ce qui porte atteinte à la dignité inhérente à la personne humaine, l'OIP contribue à rompre le silence qui entoure le monde carcéral.
 L'OIP se donne comme moyens d'actions :

  • dresser et faire connaître l'état des conditions de détention des personnes incarcérées. Alerter l'opinion, les pouvoirs publics, et les organismes concernés sur les mauvais traitements dont elles peuvent faire l'objet ;
  • informer les  personnes détenues de leurs droits et soutient leurs démarches pour les faire valoir. Il publie entre autres Le guide du prisonnier ;
  • promouvoir l'adoption de lois pour garantir la défense des personnes et le respect de leur droit. Promouvoir également la limitation du recours à l'incarcération, la réduction de l' échelle des peines, le développement d'alternatives aux poursuites pénales et de substituts aux sanctions privatives de liberté.

L'OIP agit hors de toute considération politique et quel que soit le motif de l'incarcération. L'OIP est une organisation indépendante des pouvoirs publics. Il ne sollicite aucun mandat ou subvention du ministère de la Justice, s'interdit de prendre part à l'action d'aucun gouvernement, de soutenir aucun parti politique ou de prendre position à l'occasion de toute consultation électorale.
Le groupe local de Grenoble s'est monté en 1998, avec pour mission d'observer les conditions de détentions à la Maison d'arrêt de Varces et au centre de semi-liberté de Grenoble. Le groupe local tient des permanences à Grenoble et Saint Martin d'Hères. Vous pouvez les contacter pour plus d'informations.

Coordonnées

http://www.oip.org/

06 11 05 67 89

S'y rendre