Collectif Anti-Répression 38 (CAR 38)

Structure

Lutte contre les répressions

Face aux violences policières et au contexte de répression toujours croissants, dans les quartiers populaires comme dans les manifestations, le Collectif Anti-Répression 38 (CAR 38) a été créé pour permettre de s'organiser collectivement pour y faire face.

Ce collectif a été créé dans le contexte de la loi anti-casseurs de janvier 2019 qui restreint encore plus les droits et libertés. Il est aussi né suite aux manifestations de Gilets jaunes et au 1er mai 2019 à Grenoble, pendant lesquels la répression a été particulièrement violente. En un an, comme le rappelle le collectif, "plus de 5000 arrestations, plus de 1000 blessé.e.s, des dizaines de mutilations, 2 comas, 1 décès.,les luttes des Gilets Jaunes, des étudiants et des
lycéens ont battus des records de garde à vue, de personnes déférées en justice, des milliers de grenades et de balles “de défense” tirées sur les manifestants." A Grenoble, le récit du 1er mai 2019 est aussi révélateur du degré de répression atteint : "alors qu’une petite centaine de personnes manifestait pacifiquement à la suite de la manifestation inter-syndicale, les forces de l’ordre sont intervenues de manière brutale et démesurée. L’utilisation de gaz lacrymogènes et les coups de matraque ont eu pour conséquence l’évacuation en urgence de plusieurs personnes vers le CHU, pour malaises respiratoires ou pour blessures. Huit personnes ont été placées en garde à vue (2 ont été jugées en comparution immédiate le 3 mai, et ont écopé d’amendes et de peines de prison avec sursis). Une neuvième personne a également été placée en garde à vue dans les jours qui ont suivi." [Communiqué du CAR 38 - septembre 2019]

Ce collectif est notamment composé de : ULC, UNL, le 38, ANTIGONE, NPA, SOLIDAIRES, CNT, CIIP, LDH, des Gilets Jaunes, et d’autres…

Coordonnées

http://car38.org/

07 74 24 57 57