<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Le problème migratoire vu d’Afrique

Événement

Quand

  • vendredi 13 mai 2016, à 18h30

Pour y aller

Description

  • 19h00 : Lecture de la Cie «Avant l’exil j’étais quelqu’un»
  • 19h30 :Projection du documentaire.»Dem walla dee : partir ou mourir» de Rodrigo Saez (28 mn.)
  • 20h00 :Conférence débat «Partir ou mourir, rester ou revenir : les alternatives panafricaines de la crise migratoire» avec Amzat Boukari-Yabar (Universitaire béninois-martiniquais, Docteur associé au Centre d’études africaines, EHESS, Paris et spécialiste de l’histoire politique et culturelle du panafricanisme) : Politique d’asile, réfugiés et migrations dans l’histoire du panafricanisme.
    Mouvement né dans un contexte de résistances anti-esclavagistes et de luttes antiracistes, le panafricanisme dispose d’un patrimoine de solidarités militantes et humanitaires assez peu connu dans le domaine des réfugiés. L’intervention débutera par une mise en perspective historique de l’asile comme outil de souveraineté politique dans le cadre des luttes menées par quelques pays africains progressistes (Égypte, Ghana, Tanzanie, Algérie…) des années 1960-70. Au tournant de ces années, un second volet juridique et géopolitique expliquera le cadre de la convention mise en place en 1969 par l’Organisation de l’unité africaine (OUA, aujourd’hui Union Africaine) pour gérer la question des réfugiés, et l’évolution des moyens alloués à cette politique. Enfin, la dernière partie, soulignant les causes d’instabilité et d’inégalité contemporaines, évoquera les conséquences actuelles de la crise migratoire sur le projet panafricaniste.

Org. CTNE en partenariat avec Alter Egaux, APARDAP, la Cimade, le CADTM, LP Umoja et la Cie