A Jarrie les ravages de la chimie

Texte
  • Le postillon
  • 2011-10

En ce mois de septembre 2011, un anniversaire est passé plus inaperçu qu’un autre. Si personne n’a pu manquer la commémoration du 11/09, les dix ans de l’accident d’AZF à Toulouse ont par contre beaucoup moins squatté journaux papiers et télévisés. Malgré plus de 30 morts, 2500 blessés et de considérables dégâts matériels, aucune «  guerre contre le terrorisme  » de l’industrie chimique n’a été déclarée et l’interminable procès a abouti à une relaxe générale. Ici aussi, les ouvriers meurent de la chimie. Pas dans les circonstances spectaculaires d’une explosion mais dans le silence et l’indifférence des cancers notamment dûs à l’amiante.

À l’occasion d’un procès intenté par des ouvriers victimes de l’amiante à leur ancien employeur, Le Postillon vous propose un petit voyage dans le monde effrayant de la chimie du sud-grenoblois.