Corys, la mine d'or

Texte
  • Sebastien Thomasson
  • 2012

De 1989 à 1995, Michel Destot a été le PDG de l'entreprise Corys, une start-up issue du CEA Grenoble. En 1995, désormais maire de Grenoble, il confie la direction de Corys à l'un de ses bras droits, Jean-François Musso. Deux ans plus tard, celui-ci est interpelé par la justice française pour comptes maquillés, subventions européennes détournées, fonds indûment versés à d'anciens associés, tandis que Corys, en faillite, est rachetée par une filiale de la Lyonnaise des Eaux. Ce texte revient sur les faits et interroge le rôle de Michel Destot dans cette affaire.