Mairie de Grenoble

Structure

Parlement municipal

La mairie de Grenoble est en charge de la plupart des services publics de la ville : les écoles, les crèches, la voirie, la police municipale, les espaces verts, les bibliothèques, les musées, les théâtres, les maisons de retraite, les espaces sportifs, l'urbanisme, le cadastre, l'état civil, etc. Elle s'appuie pour ce faire sur un budget d'environ 370 millions d'euros et emploie près de 3000 personnes.

La mairie de Grenoble est également l'actionnaire principal d'une quinzaine d'entreprises publiques ou semi-publiques : la régie des eaux de Grenoble (actionnaire à 100%), la régie du Marché d'intérêt national (100%), la régie du téléphérique Grenoble-Bastille (100%), l'organisme immobilier d'habitat social Actis (100%), la régie 2C (gestion des salles de spectacles La Chaufferie et Le Ciel) (100%), les sociétés d'urbanisme Innovia (58%) et SAGES (95%), l'Office de tourisme de Grenoble (58%), la Compagnie de chauffage intercommunale de l'agglomération grenobloise (52%), l'organisme bailleur en matière de logement et de promotion immobilière Grenoble Habitat (51%), la société Gaz électricité de Grenoble (50%), le gestionnaire du Parc des expositions, du Summum et du Palais des congrès Alpexpo (35%) et la MC2 (27%). 

La mairie de Grenoble est dirigée par un conseil municipal élu tous les six ans au scrutin proportionnel de liste à deux tours, avec une prime accordée à la liste arrivée en tête. La liste gagnante se voit en effet attribuer la moitié des sièges à pourvoir, l'autre moitié étant répartie à la proportionnelle entre l'ensemble des listes ayant obtenu un minimum de 5% des suffrages exprimés. Le conseil municipal désigne ensuite son maire.

Depuis 2014, le maire de Grenoble est Eric Piolle d'Europe Ecologie Les Verts, à la tête d'un rassemblement regroupant des militants EELV, le Parti de Gauche et des citoyens, il succède à Michel Destot, du Parti socialiste.

Lors des dernières élections municipales en 2014, sur environ 157 424 habitant-e-s, 84 823 personnes étaient inscrites sur les listes électorales. 19674 personnes ont voté au second tour pour la liste menée par Eric Piolle (23,19 % des personnes inscrites), 13494 pour la liste menée par Jérôme Safar, pour la liste PS/PC (15,90 %), 11793 pour la liste menée par Mathieu Chamussy de la liste UMP/UDI (13,90 %), 4100 pour Mireille d'Ornano de la liste du Front national (4,83 %). 34 734 personnes n'ont pas voté (40,9 %).

 La répartition politique des 59 conseillers municipaux est la suivante :

  • 42 du groupe Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes
  • 8 du groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès (ex PS/PC)
  • 7 du groupe UMP-UDI et société civile
  • 2 du groupe Front national

Le conseil municipal se réunit une fois par mois. Les séances sont publiques, mais la tribune de la salle du conseil municipal dispose seulement d'une cinquantaine de places assises. Les conseils municipaux sont diffusés sur internet presque en direct et restent consultables sur le site de la mairie. Le compte-rendu des conseils municipaux est disponible sur le site de la mairie également.

La mairie publie Gre. mag, une revue gratuite qui présente une image positive des politiques municipales.

S'y rendre