<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Athanor

Structure

Usine de tri et d'incinération des ordures ménagères

Établissement public

Athanor est le centre de tri, de valorisation et d’incinération des déchets de la communauté d’agglomération de Grenoble (Métro). Elle est gérée par deux sociétés délagataires de la Métro :

  • la Société de tri d’Athanor (STAR), une filiale du Groupe Pizzorno Environnement, qui gère la collecte, le tri et la valorisation des déchets recyclables [1] ;
  • la Compagnie de  chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise, dont les principaux actionnaires sont la Ville de Grenoble (52%) et le groupe privé Dalkia (42%), une filiale de la multinationale Veolia (ex Vivendi - Générale des Eaux), qui gère l’incinération des déchets et récupère l’énergie produite pour le chauffage urbain. [2]

Le Centre de tri réceptionne le contenu des poubelles vertes et le trie par des moyens automatiques, suivis d’un tri manuel et d’un contrôle effectué par 70 ouvriers spécialisés. Le tri ainsi effectué permet de récupérer :

  • les métaux ;
  • le papier ;
  • les cartons ;
  • les bouteilles en plastique ;
  • les déchets organiques ;
  • à partir du mois de mai 2016, l’ensemble des plastiques alimentaires[3].

L’ensemble de ces produits une fois triés sont revendus à des sociétés chargées de les valoriser (fabrication d’autres emballages, de papier recyclé, de carton, de textiles plastiques, de compost pour l’agriculture…). Tous les autres déchets ne sont pour le moment pas valorisables (plus de 50 % des déchets aujourd’hui), ils sont alors transportés dans l’usine d’incinération sur le même site.

L’Usine d’incinération réceptionne l’ensemble des déchets qui ne sont pas valorisables (y compris les incinérables provenant des décheteries), sont dangereux (déchets hospitaliers), ou qui n’ont pas été triés correctement (par les habitants de l’agglomération, les machines de tri, ou les ouvriers chargés du tri). Les ordures sont alors brûlées à haute température, les particules contenues dans les fumées et les cendres sont ensuite filtrées et stockées dans des décharges spécialisées, elles sont particulièrement toxiques. Selon une étude réalisée à la demande de la Métro, l’usine d’incinération ne rejetterait pas particulièrement de particules fines, où ne pourrait être tenue pour responsable de la teneur anormalement élevée d’éléments chimiques dans les sols (Cu, Hg, Pb et Zn), et dans les retombées atmosphériques (Cu) observés aux abords de l’usine. [4]. On peut regretter l’absence d’une deuxième enquête pour confirmer ces résultats.

En 2005 (dernières informations en ligne), plus de 200 000 tonnes de déchets étaient collectées à Athanor chaque année donc plus de 100 000 tonnes étaient incinérées. La vapeur produite par l’incinération alimente le réseau de chauffage urbain et assure le tiers de sa consommation annuelle, soit l’équivalent d’environ 90 000 logements (notamment l’ensemble des locaux du CHU de La Tronche). [5]

Pour plus d’informations sur le traitement des déchets à Grenoble, sachez qu’il est possible de visiter Athanor, mais uniquement e centre de tri.

Pour des informations plus approfondies sur les conséquences sanitaires et environnementales de l’incinération des déchets, nous vous recommandons de contacter l’association Zero Waste France.

[1] http : //fr. kompass.com/c/societe-de-tri-d-athanor/fr1367400/

[2] http : //www. cciag.fr/nous-connaître/lentreprise

[3] Le site est en train de développer une nouvelle chaîne de tri permettant à terme la valorisation de l’ensemble des plastiques domestiques.

[4] Note de synthèse athanor 2014

[5] http : //infos. grenoble.fr/plu/Sommaire/F/F_5. pdf

Coordonnées

04 76 41 19 65

Afficher l'adresse postale

50 chemin de la Carronnerie
38700 La Tronche

S'y rendre

  • La Métro

    Immeuble le Forum 3, rue Malakoff 38031 Grenoble

  • Athanor

    50 chemin de la Carronnerie 38700 La Tronche