<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

A qui est confiée la gestion de l'eau à Grenoble?

Info pratique

L’accès à l’eau potable et à l’assainissement en raison de son importance pour la santé humaine (consommation, agriculture) et pour l’environnement, est reconnu depuis 2010 par les Nations Unies comme un droit fondamental de l’humain. Au niveau local, la gestion de l’eau est un enjeu politique important, du fait qu’elle touche à la santé, à l’environnement mais aussi aux finances publiques ou à l’économie locale (règlementation des usines polluantes).

A qui est confié la gestion de l’eau à Grenoble ?

La gestion de l’eau est le fait de capter, traiter, distribuer et évacuer l’eau à l’ensemble des habitants d’une ville ou d’une agglomération. Cette gestion peut être :

  • entièrement publique
  • semi-publique, certaines compétences étant confiées à des entreprises privées (le traitement des eaux usées, par exemple) ;
  • privée, la municipalité ou l’agglomération ayant délégué ce service publique à une compagnie privée, en général Veolia, GDF-Suez, ou la Saur.

La gestion privée de l’eau s’est très fortement développée sur injonction de l’état et par clientélisme politique (ceci permettant de repousser certains investissements plombant le budget notamment), au point qu’on estime aujourd’hui que 80 % des communes ont privatisé leur gestion de l’eau et l’ont confiée à l’une des trois majors (Veolia, Suez, la Saur). Mais la gestion privée de l’eau pose de nombreux problèmes aux communes : baisse de la qualité de l’eau, surcoûts très importants, mauvais entretien du réseau… [1] et de nombreuses communes reviennent sur leur décision.

A Grenoble, la gestion de l’eau était historiquement publique, elle a été privatisée par le maire Alain Carignon et confiée à la Lyonnaise des Eaux (Suez aujourd’hui). Entre 1989 et 1995, le prix de l’eau a augmenté de 56 % à Grenoble et de nombreux pots de vins furent versés à Alain Carignon en échange de ses largesses [2]. Pour en savoir plus sur Alain Carignon, vous pouvez visiter cette page. Suite à ce scandale la municipalité a remunicipalisé la gestion de l’eau en 2000, pour revenir à l’état initial.

Aujourd’hui, la gestion de l’eau de l’agglomération grenobloise est confiée à la Société Publique Locale « Eaux de Grenoble », financée et administrée par la Métro. En revanche, l’assainissment, effectué à la station Aquapôle est confié à la Société Dauphinoise d’Assainissement, une filiale de Veolia (ex Vivendi - Générale des Eaux).

[1] Trois émissions de radios de « là-bas si j’y suis » décrivent bien les problèmes d’une gestion privée de l’eau, « la bataille de l’eau, vol 1, vol 2, et vol 3 »

[2] Voir à ce sujet un article de Raymond Avriller : http : //www. partagedeseaux.info/Retour-a-la-source-la-remunicipalisation-du-service-de-l-eau-a-Grenoble-France