Je suis une femme, j'aimerais apprendre à me défendre en cas d'agression

Info pratique

Depuis leur plus tendre enfance les petites filles s'entendent dire qu'elles n'ont pas de force, apprennent à faire attention dans la rue, à la manière dont elles s'habillent pour ne pas attirer l'attention ou se faire agresser, ... A force de s'entendre répéter ces conseils, certaines ne se sentent pas en sécurité et n'osent plus faire certaines choses, ou occuper certains espaces. Mais cette forme de contrôle social sur les femmes, car c'est bien de cela qu'il s'agit, n'est pas une fatalité, et il est possible d'apprendre à se défendre en tant que femmes, pour réinvestir certains espaces.

L’ASSPA organise régulièrement des stages d’autodéfense pour femmes à Grenoble (stage RIPOSTE). Vous trouverez les dates de ces stages sur l'agenda du Tamis.

Les stages riposte sont donnés par et pour des femmes. Ils sont spécialement conçus pour aider à surmonter le sentiment d’impuissance qui s’empare de la plupart des femmes lorsqu’elles subissent une agression. On y apprend à faire face à divers types d’agressions, des sifflements dans la rue au viol par un ou plusieurs agresseurs. On y apprend les techniques d’usage de ses « armes corporelles » : enchaînement de mouvements simples et adaptés à la morphologie de chacune, sans distinction d’âge et sans entraînement physique préalable nécessaire.

Les stages permettent également de partager des moments de réflexion sur l’éducation reçue en tant que femmes, ainsi que sur les idées et représentations véhiculées autour de la violence. On y apprend enfin des informations sur les aspects juridiques et les démarches en cas d’agression.

Des stages adaptés pour adolescentes, pour personnes trans et pour femmes ayant des limitations fonctionnelles physiques peuvent également être proposés.