J'aimerais soutenir des personnes exilé.e.s

Info pratique

En raison de sa proximité avec l'Italie (beaucoup d'exilé.e.s arrivant en Europe par l'Italie et l'est de l'Europe), mais aussi de la régionalisation de l’admission au séjour des demandeurs et demandeuses d’asile, Grenoble est une ville où vivent de nombreuses personnes exilé.e.s. Ces personnes subissant de constantes atteintes à leurs droits (droit à l'asile, à la santé, à l'hébergement), de nombreux collectifs se sont formés pour les aider dans leurs différentes démarches et leur proposer du soutien.

En fonction de vos compétences (langue pratiquée, connaissances juridiques, réseau professionnel), du soutien que vous souhaitez apporter et des personnes que vous souhaitez soutenir, vous pouvez choisir de vous impliquer dans différents collectifs.

La Cisem (Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants) rassemble la plupart des associations de soutien aux personnes migrantes, elle pourra vous rediriger vers d’autres collectifs. LeCIIP (Centre d’information inter-peuples), pourra également vous renseigner sur les différentes associations.

Certaines associations se concentrent dans l’accompagnement administratif et matériel des demandeur·se·s d’asile, comme l’ADA (Accueil des demandeurs d’asile), l’APARDAP (Association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection), l’Adate, ou La Cimade Isère.

Le collectif RESF 38, présent dans de nombreuses écoles de l’agglomération, vise à soutenir les familles exilé.e.s avec des enfants scolarisés, et son presque homologue RUSF soutient les étudiant·e·s exilé·e·s. Le syndicat CGT Sans-Papiers soutient quant à lui les personnes sans papiers qui travaillent.

D’autres collectifs se concentrent enfin sur l’accompagnement de personnes en fonction de leur origine géographique. C’est le cas du CSRA (Collectif de soutien aux réfugiés algériens), ou du collectif la Patate chaude (Soutien aux personnes Roms et venant d’Europe de l’Est).

Il existe au sein du Centre LGBTI de Grenoble une commission d'acceuil et de soutien des personnnes demandant l'asile pour des raisons d'orientation sexuelle et/ou d'identité de genre. Cette commission a pour but d'apporter un soutien, une écoute et de la convivialité aux personnes demandant l'asile pour ces raisons.

L'ensemble des collectifs que nous avons cités jusqu'à présent effectuent essentiellement un soutien politique et un accompagnement dans les démarches administratives. Si vous souhaitez vous impliquer dans un collectif d'aide matérielle (distribution alimentaire, distribution de matériel), vous pouvez alors rejoindre les associations caritatives qui agissent dans l'agglomération : les Restos du coeur, Emmaus, le Secours catholique, le Secours populaire.

Quelle que soit l'association dans laquelle vous souhaitez vous impliquer, nous vous recommandons la lecture de ces deux guides :

  • Sans-papiers : s’organiser contre l’expulsion rassemblant de nombreuses informations utiles vis-à-vis des procédures administratives et policières
  • Petit guide pour lutter contre les préjugés sur les migrants, qui permet de réfuter les préjugés les plus courants