J'aimerais lutter contre le gaspillage alimentaire

Info pratique
Le gaspillage alimentaire est le fait de ne pas utiliser la ressource alimentaire de manière optimale (en consommer sa totalité). Si le gaspillage alimentaire a toujours existé en raison du caractère périssable des aliments, ce dernier a fortement augmenté avec l'évolution et l'allongement des circuits de distribution alimentaire dans les pays occidentaux (il a été multiplié par 2 depuis 1974).
En 2012, on estimait que chaque année (1):
  • 1,3 milliard de tonnes d'aliments sont gaspillées dans le monde, soit 25% de la production mondiale gaspillée, et 7,1 millions uniquement en France
  • le gaspillage coûte en France 200€ à chaque foyer au minimum (plus si le foyer gaspille lui-même)

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire au delà de votre pratique individuelle (faire attention aux produits achetés et les consommer avant leur péremption), plusieurs possiblités s'offrent à vous :

  • Vous pouvez vous rapprocher de maraîchers ou d'agriculteurs pour leur proposer de récupérer leurs invendus ou leurs surplus de production.
  • Vous pouvez récupérer les aliments récemment périmés et jetés par les commerce alimentaires (boulangeries, épiceries, grandes surfaces). Si certains accepteront de vous les donner une fois leur commerce fermé, tous ne sont pas d'accord et il vous faudra aller chercher du coté des poubelles.
  • Vous pouvez rejoindre des collectifs qui organisent la récupération et la redistribution des invendus de supermarchés, comme la tente des glaneurs ou La fratrie des glaneurs solidaires, ou encore l'association Géfélépots qui pratique aussi la transformation des produits issus du glanage ou de la récupération (jus, confitures, conserves...). Cette association fournit également une carte collaborative sur sa page d'accueil permettant de localiser les lieux où la récupération est possible dans l'agglomération grenobloise.
  • Vous pouvez enfin être bénévole à la Banque alimentaire de l'Isère qui collecte auprès des supermarchés leurs surplus alimentaires avant que ceux-ci ne soient périmés et les redistribuent aux associations caritatives qui cuisinent des repas ou distribuent des paniers repas gratuitement ou à prix modique. En 2014, la BAI a distribué 1 300 tonnes, soit 237 000 colis alimentaires, dont 40% provenaient de la grande distribution. (2)

(1) L'ensemble de ces informations sont rassemblées dans le film Discount, paru en 2015, elles ont collectées à partir d'informations publiées par la FAO, le Monde, l'INSEE, le Ministère de l'écologie

(2) http://www.ba38.banquealimentaire.org/articles/chiffres-clefs-0012