A Fontaine comme ailleurs, la stigmatisation des roms, la haine raciste, ça suffit

Événement

Quand

  • lundi 27 mars 2017, à 18h30

Pour y aller

Description

Lors du Conseil municipal du 27 février 2017 de la ville de Fontaine (agglo de Grenoble) , Franck Sinisi, élu FN de la ville, a proposé : « Pour loger les Roms, je pense qu’il pourrait y avoir un auto-financement. La Métropole devrait leur payer le dentiste afin de récupérer leurs dents en or ». Récupérer les dents en or, chacun le sait, c’est ce que faisaient les nazis dans les camps de concentration , sur les morts comme sur les vivants...

C’est seulement plus de 15 jours plus tard, par un article de la presse locale, que l’information a commencé à être connue, la municipalité (dirigée par le PCF) n’ayant pas communiqué de déclaration ferme. (*) Il est regrettable que jusqu’à présent, les réactions n’aient pas été à la hauteur de la gravité de ces propos, prononcés dans une instance officielle. Le maire a adressé un courrier à cet élu lepéniste, pour lui demander de "s’excuser"pour ses "propos injurieux", à l’occasion du prochain Conseil municipal du 27 mars. En fait, plutôt que des demandes d’excuses, ce sont des poursuites judiciaires qui doivent être engagées, pour des déclarations qui ne sont pas de simples injures mais une provocation à la haine raciale ainsi qu’une apologie de crimes contre l’humanité, une apologie des crimes nazis en l’occurrence. Nous souhaitons que la Mairie de Fontaine ainsi que les associations antiracistes agissent en ce sens, et déposent plainte.

Par ailleurs, nous nous élevons contre les prises de positions antérieures du maire de Fontaine à l’égard des occupants rroms des bidonvilles Gérard Philippe et Pierre Courtade, et notamment son opposition à un projet d’amélioration progressive de la situation, projet porté par les occupants eux-mêmes et soutenu par des associations très diverses.

La coupe est pleine ! Quelques jours avant ces scandaleux propos tenus au Conseil municipal de Fontaine, une boulangerie à Domène (toujours dans l’agglo de Grenoble) subissait un saccage raciste en règle, avec des inscriptions "Bamboula", "Dégage sale noir" et tag de croix gammée et sigle FN . S’en prendre ainsi à un commerce tout ce qu’il y a de plus ordinaire, cela marque une grave escalade, et rappelle, comme à Fontaine, de très mauvais souvenirs. Toujours dans l’Isère, il y a quelques jours, c’est le maire de Charvieu-Chavagneux, Dezempte, qui se livre à une nouvelle provocation-buzz raciste, une méthode dont il s’est fait une spécialité. Reprenant une traditionnelle campagne d’intox de l’extrême-droite, il annonce qu’il interdit désormais l’enseignement, facultatif et hors temps scolaire, des "langues et cultures d’origine", prétextant qu’on pourrait y apprendre à devenir terroriste...

On le sait bien, derrière sa vitrine médiatico-électorale, le fonds de commerce du Front National ne consiste qu’à attiser la haine raciste et à masquer son programme antisocial en cherchant à dresser des catégories de pauvres contre d’autres catégories de pauvres. Il ose, indulgent pour les propos racistes de son élu de Fontaine, les justifier en prétendant, contre toute réalité, que les rroms seraient des privilégiés ! (cf la déclaration du responsable du FN-38) Mais il ne faut pas oublier que le FN se sent conforté par des années de politiques et de matraquages médiatiques de stigmatisations et de discriminations, les rroms étant traités comme des déchets, faisant des migrants des indésirables, jetant la suspicion sur tout ce qui est peu ou prou immigré ou musulman.

Il est grand temps de faire savoir haut et fort le rejet de ces politiques de haine raciste, de défendre la solidarité avec tous les démunis et tous les discriminés.

Dans l’immédiat, nous vous proposons de vous rendre au prochain Conseil municipal de Fontaine, le 27 mars à 18 heures 30, avec affichettes, pancartes, banderoles, afin d’exiger, entre autres, des poursuites judiciaires contre cette provocation à la haine raciale et cette apologie de crimes contre l’humanité.

Premiers signataires : RLF-38 (Ras L’ Front / Réseau de Lutte contre le Fascisme) - La Patate Chaude / Des droits pour les Rroms - .....