<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Bertrand Cantat : pourquoi s'opposer à sa venue

Brève

Les 13 et 14 mars prochain, Bertrand Cantat viendra donner deux concerts à Grenoble dans la salle de la Belle Electrique.

Dans une pétition adressée à Eric Piolle, des féministes grenobloises lui demandent d’annuler sa venue notamment pour les raisons suivantes :

- invisibilisation des violences masculines que des femmes subissent au quotidien ;

- non reconnaissance du féminicide dans le droit français ;

- absence de positionnement clair dans les milieux de gauche sur les violences faites aux femmes.

En complément de cette pétition, un texte a été écrit par des militantes pour le droit des femmes. Ce dernier permet d’élargir le débat sur la venue de Cantat à des questions de fond qui nous paraissent importantes :

  • la pertinence de l’enfermement pour les agresseurs et les victimes ;
  • l’inéquité de la justice d’état ;
  • la minimisation des violences faites aux femmes ;
  • la censure / l’auto-censure.

En parallèle, on remarque que plusieurs politicien.ne. s, notamment plusieurs hommes blancs de droite et de gauche, ont récupéré cette colère pour nourrir une polémique sur le non-positionnement du maire grenoblois. Nous trouvons navrant que les oppositions politiciennes faites de punchline viennent empêcher un débat de fond sur le sexisme dans la société française. Pendant ce temps Orelsan (récompensé aux victoires de la musiques 2018) continue de chanter « ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner ».