« Ce n’est pas parce qu’on reçoit de l’argent d’une institution qu’on y est inféodé »

Texte
  • Le Postillon
  • 2013-03-01

La ville de Grenoble a souvent cultivé l'idée d'être la "ville de la jeunesse", communiquant très régulièrement sur sa politique de jeunesse notamment à travers le soutien aux Maisons des Jeunes et de la Culture.

En Mars 2013, Le Postillon a mené l'enquête sur cette politique jeunesse et les relations entre la ville et les MJC, une politique qui ne fait pas l'unanimité, en interviewant Guy Tuscher, président de l’union locale des MJC de Grenoble, qui fédère les huit MJC de la ville.