Fanfare-chorale de lutte

Structure

Soutien au mouvement social

 

La fanfare-chorale de lutte, récemment créée, accompagne les mobilisations et les évènements qu'elle souhaite défendre. Elle compte actuellement une quinzaine de musicien·nes (les instruments représentés sont la trompette, la clarinette, les percussions, le saxophone alto et ténor, le tuba, l'accordeon et le trombone) et de chanteu·r·ses d'horizons musicaux très variés.

Le répertoire se compose de morceaux et de chants de luttes, actuelles et passées (pour l'instant cinq morceaux : l'Estaca, I ain't afraid, Adekalom [chant réunionnais de Daniel Waro], El payande [chant d'esclave], du mouvement social) avec des parties chantées, jouées, ou les deux.

La fanfare-chorale serait ravie d'accueillir de nouveaux membres. Il n'est pas nécessaire d'être une musicienne ou un chanteur chevronné·e pour rejoindre la fanfare-chorale et tous les instruments transportables sont les bienvenus.

Les répétitions ont lieu les 5 et 20 de chaque mois. Pour l'instant le fanfare-chorale ne dispose pas encore de lieu de répétition fixe (avis aux propositions !).

Toutes les personnes intéressées peuvent adresser un petit message à l'adresse électronique ci-contre pour plus d'informations sur le lieu et l'heure de la prochaine répétition.

 

Coordonnées