Collectif mémoire vérité justice

Structure

Commémoration des crimes perpétrés lors des dictatures en Amérique Latine

Le collectif Mémoire, vérité, justice est un collectif d'associations de personnes d'Amérique Latine et de sympatisant·e·s grenoblois·e·s et lyonnais·e·s qui se sont regroupés en 2006 afin d'organiser ensemble des événements en mémoire de tout ce qu'il s'est passé durant les dictatures des années 70 en Amérique Latine. Le collectif souhaite perpétuer la mémoire des événements tragiques qui se sont passés durant cette période, "Le terrorisme d’État, qui s’est manifesté par des enlèvements, des séquestrations, des tortures, des assassinats, des disparitions de dizaines de milliers de citoyens et  des vols d’enfants nés pendant l’emprisonnement de leurs mères, a été la méthode utilisée par ces dictatures militaires envers  leurs propres peuples".

Le collectif veut apporter son soutien aux luttes de la société civile en cours dans ces pays, entre autre au mouvement des Mères et Grands-mères de la place de Mai (1) et réclamme jugements et sanctions pour les responsables des crimes commis durant les dictatures.

En 2016, le collectif est composé de onze associations. Elles ont organisés ensemble toute une série d'événements durant cette année là, à l’occasion du 40ème anniversaire de l’avènement de la dictature en Argentine (1976-1983)

 

(1) : en Argentine durant la dictature, le pouvoir en place a enlevé des femmes enceintes et s'est approprié leur nouveaux nés. En avril 1977, quatorze mères ont bravé le dictateur en demandant ce qu'il en était de leur enfants. Elles deviendront les mères de la place de Mai. Depuis, le mouvement s'est aussi organisé autours des grands-mères de la place de Mai, qui luttent depuis des années pour retrouver leurs petits-enfants disparus, et pour que justice soit rendue.

Coordonnées

https://sites.google.com/site/argentine19762016rhonealpes/