<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Boycott Désinvestissement Sanction

Structure

Campagne pour le boycott de l'Etat d'Israël en raison de sa politique d'apartheid

Boycott Désinvestissement Sanction est une campagne internationale portée par de nombreuses organisations visant à faire condamner l’Etat d’Israël pour la politique d’apartheid qu’il mène depuis plus de soixante ans en Palestine et pour laquelle il a toujours bénéficié d’une inadmissible tolérance au sein des instances internationales (non-respect des nombreuses résolutions de l’ONU concernant l’oppression de la Palestine, annexion de nouvelles colonies illégales au mépris du droit international et des accords conclus, etc. ).

Cette campagne vise simplement à refuser les produits provenant de l’Etat d’Israël, en tant que puissance occupante et colonisatrice, comme cela a été fait pour l’Afrique du Sud avant la fin de l’apartheid. Le boycott peut également s’appliquer au domaine universitaire, culturel ou sportif. Il vise également à inciter les entreprises françaises à ne plus investir en Israël, jusqu’à un changement de politique de sa part. Il n’est pas question de discriminer une population, il s’agit de faire pression sur le gouvernement pour qu’il applique des sanctions contre l’Etat d’Israël en raison de sa politique.

Aujourd’hui, la France maintient des liens amicaux avec l’Etat d’Israël, gouverné par l’extrême droite, et continue de prétendre contre toute évidence que « les torts sont partagés », mettant sur le même plan un peuple qui lutte pour sa survie et un Etat qui dispose de tous les moyens militaires et financiers nécessaires pour écraser ce peuple. Le gouvernement français préfère accuser les militants du mouvement BDS d’incitation à la haine raciale en entretenant un dangereux amalgame entre lutte contre la politique d’un état et antisémitisme (comme si le fait d’être juif était nécessairement synonyme de soutien à la politique de l’Etat d’Israël ! ).

Sa complaisance coupable à l’égard des graves crimes de guerre commis par cet Etat colonisateur fait de la France le seul pays au monde où la campagne BDS est criminalisée.

A Grenoble, la campagne BDS est principalement portée par les organisations Association France-Palestine Solidarité, Comité traite négrière / esclavage, CIIP, FUIQP Grenoble.