J'aimerais utilise internet sans être pisté

Info pratique

Nous n'en avons pas forcément conscience mais lorsque nous utilisons des outils informatiques et l'internet, nous laissons en permanence de nombreuses traces de notre activité numérique, et nous sommes donc vulnérables à la surveillance et au contrôle par l'État, la police, les entreprises privées et leurs publicité ciblées, ou encore des personnes malveillantes. Même si "vous n'avez rien à cacher", la protection des données numériques privées et le refus de la surveillance globalisée est un enjeu politique majeur pour notre société et une condition essentielle au maintien de la démocratie (1) et il peut-être intéressant de se renseigner à ce sujet.

Pour comprendre comment fonctionnent ces systèmes de surveillance et comment essayer de les déjouer le plus possible, nous vous recommandons le Guide d'autodéfense numérique, un manuel pratique et pédagogique élaboré par des informaticien·ne·s expérimenté·e·s. Ce guide a été édité sur papier en décembre 2017 aux éditions Tahin Party, vous pouvez donc vous procurer la version papier dans les librairies de l'agglomération.

Vous pouvez également entrer en contact avec les associations grenobloises faisant la promotion d'un internet décentralisé et plus respectueux de nos libertés et des logiciels libres (logiciels gratuits et développés par la communauté, qui sont dans leur grande majorité plus respectueux de nos libertés numériques et de nos données personnelles).

- Grésille, qui propose des espaces de réflexion et d'action autour des enjeux liés à l'internet et qui organise ponctuellement des conférences sur ces questions.

- Rézine, un fournisseur d'accès à Internet associatif grenoblois

- La GUILDE ayant pour objectif de promouvoir les logiciels libres

- Les ABIL : Ateliers de Bidouille en Informatique Libre qui propose à toute personne de venir bidouiller avec elles et eux des ordinateurs et y installer des logiciels libres…

(1) Une citation d'E. Snowden résume bien l'importance de la vie privée : "Prétendre que votre droit à une sphère privée n'est pas important parce que vous n'avez rien à cacher, n'est rien d'autre que de dire que la liberté d'expression n'est pas essentielle, car vous n'avez rien à dire". Voir à ce sujet le film "Nothing to hide sur la surveillance existante sur le web"