Cortège anticapitaliste, galette du Roi et AG de luttes

Événement

Quand

  • samedi 15 janvier 2022, de 14h00 à 17h00

Description

On entend souvent dire de Grenoble qu’elle est LA ville écolo de France ; un beau costume qui se concrétise aujourd’hui par l’attribution du label européen Capitale Verte pour l’année 2022. Alors, c’est encore une occasion de démonter les politiques écologistes bourgeoises et individuelles portées par Eric Piolle. Mais c’est surtout l’occasion de rappeler la responsabilité du capitalisme, et de tous les systèmes d’oppression, de domination et d’exploitation (sexisme, racisme, néo-colonialisme, classisme...), dans les désastres écologiques, sociaux et démocratiques que nous traversons.

A nos yeux, la lutte écologiste nécessite de rompre avec le capitalisme afin de nous réapproprier nos modes de production, de vie et de consommation pour répondre aux besoins de l’humanité tout en respectant les limites fixées par la nature. Macron viendra inaugurer la mascarade de Grenoble capitale verte, avec rediffusion en visioconférence, Covid oblige. Macron c’est l’autoritarisme et la répression pour faire des cadeaux aux riches, pour s’attaquer aux personnes les plus précaires, aux personnes migrantes, racisées, minorisées de genre, pour dégrader nos conditions de travail, pour dynamiter les services publics, le tout sur base de racisme, de sexisme et de mépris de classe.

Green Grenoble 2022 n’est autre qu’un coup de com’ financé notamment par le Medef et l’industrie polluante locale. Cette hypocrisie s’inscrit dans la lignée des politiques menées à Grenoble : expulsion de mal-logé·es au lieu de réquisitionner les logements vides, création d’une "zone faibles émissions" qui interdit aux pauvres de rouler dans l’agglomération afin de relancer l’industrie de l’automobile, bétonisation de terres agricoles pour construire des centres commerciaux, etc.

Grenoble, la "Smart City" des ingénieur·es et start-uppers, développe de nouveaux marchés rentables pour le capitalisme à travers la croissance "verte" tout en pénalisant les plus précaires. Face à l’ampleur des attaques que nous subissons et l’urgence climatique, nous sommes convaincu·es qu’il faut nous organiser largement pour construire le rapport de force qui fera barrage à la politique de Macron et à l’écologie de riche.

Nous appelons toutes les organisations et personnes en lutte à rejoindre le cortège anticapitaliste dans la manif du 15 janvier.

En fin de manif, nous organisons un temps festif autour d’une galette du roi puis une Assemblée Générale pour discuter de la suite de la mobilisation et pour mettre en place un cadre unitaire écologiste et anticapitaliste contre toutes les formes de domination qui sont toujours entremêlées aux questions environnementales


Cortège anticapitaliste, galette du Roi et AG de luttes 14h00 - 17h00