<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Appel à mobilisation contre le passage à 2 x 3 voies de l'autoroute

Brève

Vous savez très probablement qu’AREA, appuyé par l’Etat et la Métro, a obtenu du préfet de l’Isère une Déclaration d’Utilité Publique pour le passage à 2 x 3 voies de l’autoroute A480.

Habitants de quartiers riverains de l’autoroute, conscients des enjeux que cache ce projet d’un autre temps, nous sommes étonnés qu’aucune mobilisation ne semble émerger. Pourquoi nous mobiliser contre ce projet ?

  • ces travaux pharaoniques résoudront-ils les problèmes de congestion ? S’il y a trop de bouchons, c’est qu’il y a trop de voitures. Le mirage d’une circulation facilitée se dissipera au bout de quelques mois ou quelques années. Pendant ce temps, AREA aspirera les bénéfices aux péages, d’autant plus sereinement que l’Etat lui a discrètement renouvelé ses concessions jusqu’en 2039…
  • de nombreux automobilistes, des professionnels, des artisans, sont effectivement quotidiennement touchés par les embouteillages. Mais la diminution des bouchons ne peut-elle, ne doit-elle pas passer par un report d’une partie des déplacements (notamment ceux concernant des trajets internes à l’agglomération) sur les transports en commun et les modes actifs ?
  • les habitants, et surtout les plus vulnérables, enfants et anciens, subissent les rejets des 100 000 véhicules qui transitent chaque jour sur l’A480 (1 mort chaque jour à Grenoble lié à la pollution…). Vivre à coté d’un tel aménagement est déjà difficile, qu’en sera-t-il s’il y passe 150 000 ou 200 000 véhicules chaque jour ?
  • les 300 M€ (iront-ils dans les caisses d’Eiffage, géant du BTP, dont AREA est une filiale ? ) investis pour élargir un axe qui impacte si fortement nos vies quotidiennes, c’est autant de ressources en moins pour développer et améliorer tous les autres modes de déplacement.

Le 3 septembre a ouvert la seconde Enquête publique, portant sur la demande d’autorisation environnementale : au vu des conclusions de la 1ère, nous ne nous faisons aucune illusion sur l’avis favorable qui sera délivré…

Dès lors, nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent se mobiliser à nous rejoindre autour d’un café (fourni ; -) : rdv à 10h devant la Belle électrique ce samedi 8 septembre (qui est aussi la Journée mondiale d’action’Dans nos rues pour le climat’, pour laquelle un appel pour un picnic « 0 déchets » est prévu à 11h45 place de Verdun). L’objectif sera de fixer des actions à mener dans les prochains mois pour dénoncer ce projet, informer les habitants, alerter l’opinion publique…