<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

DAL 38

Structure

Association pour le droit au logement

Le DAL 38 est une association qui lutte pour obtenir des logements décents pour tou·te·s. Elle fait partie de la fédération nationale Droit au logement.

Elle revendique :

  • l’arrêt des expulsions été comme hiver [1] ;
  • l’ouverture de places d’hébergement pour toute personne sans toit ;
  • la réquisition et la mise à disposition des terrains, des appartements, maisons, bâtiments vides [2] rendus habitables ;
  • la baisse des loyers et des charges énergétiques ;
  • la constitution d’un parc de logement « très sociaux », accessible aux personnes ayant des revenus les plus modestes qui représentent la majorité des demandeurs et demandeuses ;
  • l’application du principe de continuité [3] censé être appliqué à l’hébergement d’urgence et son extension à l’ensemble de l’action sociale ;
  • le respect des lois régissant l’inconditionnalité de l’accueil dans les Etablissements Sociaux et Medico-Sociaux [3] ;
  • l’arrêt de la mise en concurrence entre les pauvres ;
  • la fin des maltraitances et pressions exercées sur les personnes locataires et hébergées.

Le DAL 38 tient deux permanences :

  • le mardi de 17h à 19h à la Maison des habitants de l’Abbaye Jouhaux ;
  • le mercredi de 17h à 19h, à la Maison des femmes à Saint-Martin-d’Hères;
  • le jeudi de 14h à 16h, au 6, rue Jay à Grenoble.

Le DAL 38 a aussi initié avec d’autres associations/collectifs l’Assemblée des mal logé·e·s et des sans logement avec des personnes directement concernées (personnes à la rue, hébergées et/ou harcelées par les bailleurs, hébergées ou en attente d’hébergement), des associations, des collectifs et des personnes solidaires. L’Assemblée se réunit le vendredi à 17h30,au 6, rue Jay, à Grenoble.

______________________

[1] En Isère plus de 2 000 ménages chaque année font l’objet d’une procédure d’expulsion de leur logement, selon le rapport 2015-2016 sur l’état du mal logement en Isère. A cela s’ajoutent les expulsions régulières de squats et camps.

[2] Selon L’Insee, 6,8 % des logements d’Isère étaient vacants en 2012. Ce chiffre concerne des logements vétustes inoccupées, des logements conservés par leurs propriétaires pour un usage futur, mais aussi une part de vacance « normale » pour les logements proposés à la vente ou à la location.

[3] Art L345-2-2 du Code de l’Action sociale et des familles / Loi N° 2007-290 du 5 mars 2007, dite « Loi DALO »

Coordonnées

droitaulogement (a) gresille (point) org

http://www.droitaulogement.org/

06 41 30 55 18

S'y rendre