<p><img src="//stats-web.gresille.org/p.php?idsite=7" style="border:0;" alt="" /></p>

Grenobloises et Grenoblois, il est temps de vous faire entendre !

Brève

Ce rassemblement fait suite à une pseudo concertation qui avait eu lieu sur le devenir de ces bâtiments. L’option retenue par les pouvoirs publics est la moins écologique et ne répond pas aux besoins et intérêts des habitant. e. s actuel. le. s (détruire pour reconstruire plutôt que rénover, augmentation des loyers aux dépends des plus précaires).

Habitantes et habitants, nous pouvons aussi donner notre avis dans le cadre de deux enquêtes publiques en cours (sans cela nous ne saurons pas si cet avis sera, ou non, écouté) sur l’implantation d’un énième centre commercial dans les anciens locaux Neyrpic, à Saint Martin d’Hères (rendez-vous à la mairie de Saint Martin d’Hères, où est organisée l’enquête publique) et sur l’élargissement de l’autoroute qui longe le Drac (rendez-vous dans les mairies des communes sur lesquelles passe cette autoroute), qui devrait passer de deux à trois voies. Rappelons à ce propos qu’il a déjà été démontré que l’objectif de réduire l’engorgement automobile n’est pas atteint par la construction de nouvelles voies : plus de voies génèrent simplement plus de voitures. Cela s’appelle le paradoxe de Braess.

Enfin, un lecteur (merci à lui ! ) nous signale qu’il est possible de commenter les travaux réalisés sur la rue Ampère : vont-ils dans le sens de « l’apaisement » ? Cela se passe à cette adresse.

Grenobloises, Grenoblois, faites-vous entendre, lors des concertations publiques, et au-delà ! !